Rescapé du dernier Déluge

Rescapé du dernier Déluge,bien après Noé, je  bourlingue de par ce vaste monde, avec mes carnets de croquis-mitaines. Ne sachant plus faire un seul pli,sagement je m'apprivoise et déride mes tableaux, en fuyant le "faire joli". L'humour à travers le tragique d'une nature qui se dénature, c'est peut-être là, ma matière première et mon tout premier souci.      
              Eduardo Caveri, 25 mai 2008.





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :